Site officiel du Triathlon Club Nantais

29/08/2018

Podium de l'autre côté de l'Atlantique !

posté à 13h22 dans "Résultats"

Parmi les épreuves les plus exotiques qu'on ait compté cette année, le triathlon du Lake Tahoe (USA, entre le Nevada & la Californie) occupe une belle place et c'est Romain LABAS qui y a porté les couleurs du TCN.

 

Et ça s'est conclu par une superbe 3ème place pour notre athlète orange qui vient de partir aux Etats-Unis !

Voici son résumé :

 

"Un petit résumé de mon triathlon au Lake Tahoe, l’un des lacs les plus profonds des USA et surtout avec l’une des eaux les plus claires du monde.

Dimanche matin, je me lève à 3h45, le réveil était prévu à 4h00 mais pas possible de se rendormir à partir de 3h00… La tension peut être. J’ai déjà fait ce triathlon en 2012, dans le « State Park » californien de Sugar Pine où nous avons été cherchés mon dossard le samedi. L’endroit est vraiment magique : des sapins hauts comme des immeubles, une eau froide mais claire comme un aquarium, du soleil et une ambiance très artisanale et champêtre comparée à nos triathlons en France. Je me lève donc plus tôt que prévu, un déjeuner assez complet, je réveille la famille et c’est parti. J’ai reconnu le parcours vélo la veille (dans mon beau 4x4 jaune) mais je profite du trajet pour me le remémorer – même s’il fait encore nuit. C’est matinal, il est 5h45, il fait noir et carrément froid : température de l’air inférieure à 5°C… Je vais m’installer dans le parc avec mon « nouveau » vélo d’occasion – chacun choisi sa place dans l’herbe entre des sapins alors qu’il y a plusieurs courses en même temps (le distance Olympique sur lequel je suis, un half, un duathlon et un « aquabike »). Je m’installe doucement, essaye de me réchauffer et est content d’enfiler la combi mais j’ai toujours froid. A 6h45, le parc ferme, et on descend vers le lac. Le départ du half est prévu à 7h00 mais il y a du retard, tout le monde à froid, je vais dans l’eau et là, surprise, l’eau est « chaude » par rapport à la température de l’air. Bref, on attend pas mal, le briefing est fait vite fait, le half démarre, et nous les bonnets jaunes, on attend 15 minutes de plus… Et c’est parti !

Le départ est cool, pas de ligne fictive, on est tous grosso modo avec de l’eau dans les genoux. La première bouée est à 150-200m avec un virage à droite. Je suis parti à gauche pour ne pas être trop embêté même s’il y a peu de participants. Pas de soucis à la première bouée, et ensuite c’est tout droit pendant 800m… La bouée est toute petite… On est rapidement 3 à nager ensemble mais les mecs semblent viser la 3eme bouée alors je décide de me décaler et garder la bonne bouée en ligne de mire. Je les verrai ensuite se faire réorienter par un kayak mais globalement on arrivera ensemble à la bouée 2. Après c’est plus rapide : 3eme bouée à 100-150m et retour vers le parc à vélo. On rattrape des bonnets blancs du half, du coup je ne sais pas vraiment où j’en suis niveau classement mais je sens être plutôt vers le devant (sur ma trajectoire vers la bouée 2, il n’y avait personne devant…). Je sors de l’eau, j’entends ma fille Alice m’encourager et direct une patate pour monter au parc à vélo – la patate qui fait marcher. Transition pas géniale (visiblement je suis bon en transition à l’entrainement, pas en course…) et c’est parti ! 40km en aller-retour sur un parcours montagneux (le lac est à 1900m d’altitude) avec 2 bonnes ascensions à l’aller, et au retour donc. Je passe 4-5 vélos mais suis déconcerté car ils ne vont vraiment pas vite, et je ne crois pas qu’ils étaient devant en natation (je comprendrai plus tard que c’était des duathlètes). Une fusée me passe en position aéro, mais je laisse aller – le parcours est exigeant. Mais pas monotone, ça monte, ça descend, passage à « Emerald Bay » avec une route sur la ligne de crête, le revêtement est propre et permet d’envoyer dans les descentes (pointe à 72km/h) même si la route est ouverte à la circulation (oui, dans les deux sens). Avant le demi-tour, je compte 4 coureurs devant moi, après le demi-tour je visualise le top 10 et me dis que c’est normalement dans mes cordes. Sur la seconde grosse ascension du retour; je repasse devant la fusée (gnark, gnark), qui m’annonce que je deviens 3eme… Je me dis qu’il ne sait pas compter. Je continue mon effort sur le vélo sachant que je ne pourrai pas courir normalement vu que je suis toujours embêté par ma cuisse. A l’approche du parc, ma femme Elodie et les filles sont là et me confirment : 4ème vélo. Je fais une plutôt bonne transition et pars en course à pied sur un parcours de 12km en trail. Je voulais faire la course à pied en mode « plaisir » mais quand on est 4eme, on a un peu envie de garder sa place. Mais je ne m’enflamme pas car je n’ai quasiment pas couru depuis juin – et encore que des sorties en endurance, zéro fractionné (Rodolphe sera content de savoir que j’ai fait du vélo à la place…). Donc je cours sur un rythme pas violent. Ça monte sur les 6 premiers kilos, c’est dur. Je crois bien que j’ai marché une fois. Mais dans la tête, je me dis : « allez, 4ème, pour les filles, elles seront fières de leur papa ». Je m’accroche pour garder le rythme, je m’arrête aux ravitaillements pour boire et m’arroser d’eau (maintenant il fait très chaud) me retourne 2-3 fois mais ne vois personne. Au kilo 8, je commence à me dire que c’est jouable. Normalement j’aurai du me faire rattraper depuis longtemps vu que je n’avais pas non plus creusé un écart de fou à vélo. Bref, j’y arrive. Dernière patate en courant en canard mais je passe la ligne en 4ème position. Et je suis content de moi, vraiment : je n’ai pas bien couru, mais suffisamment bien pour garder ma place – le suivant arrive 50 secondes derrière moi. Au final, 1500m de natation en 27’26’’ (pas top pourtant sensations correctes mais l’altitude a peut être jouée), 42Km de vélo en 1h25’ avec un dénivelé positif de 750m et une course à pied de 12Km en 54’34’’. Je comprendrai tardivement sur la feuille des résultats, que l’un des mecs devant moi était en fait le vainqueur du duathlon. Je suis donc finalement 3ème (la fusée savait compter) et étonné / ravi / surpris / heureux de ce podium inespéré, alors que je me suis battu contre moi-même pour la 4ème place ! En cadeau, je reçois une casquette, un verre de bière et les plaquettes à Christophe (oui, celles où on peut faire cuire des œufs ;-) et surtout un max de points « mon père ce héros » par Alice et Margot !"

 

Bravo Romain, on attend avec impatience la suite de tes exploits ! wink

 

Les résultats complets


Autre news:
25/11/2018 : Le site du TCN faite peau neuve
21/11/2018 : ClassTri départemental 18 Novembre 2018
14/11/2018 : Marathon de New York - NYC (USA) - 4 Novembre 2018
11/11/2018 : Triathlon Ocean Lava - Lanzarote (ESP)
10/11/2018 : Trail de Saint Fiacre sur Maine (44)
08/11/2018 : Triathlon de Davis (USA)
06/11/2018 : Corrida de Guérande (44)
05/11/2018 : SwimRun de Royan (17)
03/11/2018 : Tour de Nouvelle Calédonie
02/11/2018 : CLM du 27/10/2018


» Consulter les archives

RSS