Site officiel du Triathlon Club Nantais

04/08/2015

Alpe d'Huez : Le debrief' de Loïc

posté à 15h14 dans "Les athlètes du club"

Après les résultats du séjour en groupe pour 14 d'entre nous du côté de l'Alpe d'Huez, voici le debrief de course de Loïc GUILLOIS, notre meilleur élément ce jour là. C'est l'aboutissement pour lui d'une saison de travail assidu et qui vient récompenser 2 années de progression depuis qu'il est arrivé au TCN et cela reste qu'une étape sur la route d'Embrun 2016...

 

Avant de lire son compte rendu, un petit clin d'oeil à Isabelle DURANEL, nouvelle venue au TCN, et que nous allons désormais croiser régulièrement aux entrainements durant la saison 2016. Elle termine également ce triathlon L de l'Alpe d'Huez en 09h06'09", juste derrière JF MORIN. Elle se classe 43ème féminine au scratch et surtout 1ère dans sa catégorie V2. Bienvenue au TCN à Isabelle qui vient étoffer l'effectif féminin de plus en plus nombreux et dynamique !!!

SP


Retour de course de Loïc : Le triathlon Longue distance de l'Alpe d'Huez était mon objectif principal pour la saison 2015. C'était mon premier triathlon en montagne et sur une distance supérieur au half. Pour me rassurer, j'avais réalisé une grosse préparation en montagne au travers trois moments clefs. En avril, stage perso en Auvergne. En mai, stage perso en Pays Basque. En juin, une cyclo montagnarde (3 Ballons) dans les Vosges. Je suis donc arrivé confiant dans les Alpes en terminant ma préparation par l'Etape du Tour, quelques cols et la cyclo Risoul Queyras (que je recommande vivement).

 

Le triathlon en lui même a été une expérience formidable. L'expérience partagée avec d'autres TCNistes lors de la reconnaissance de l'Alpe d'Huez, la séance course à pied et la dernière natation ont été des moments très agréables qui m'ont permis d'évacuer le stress pré-compétition. On a donc commencé par un départ groupé vers le lac du Verney. La vue est magnifique. Rapidement on s'installe à notre emplacement et c'est déjà la mise à l'eau. Je me retrouve avec Denis un peu trop à l'avant à mon goût... je sais que je vais me faire nager dessus... mais ce n'est pas grave je ne trouve pas l'eau si froide que ça (15°C annoncé) et profite de l'instant.

 

Pan ! Le départ est donné. Pas de miracle, je lutte pour rester à la surface de l'eau et tente de nager. Je m'écarte inconsciemment de la trajectoire la plus courte et y trouve un peu plus d'espace. J'arrive à poser ma nage plus qu'à l'accoutumé. C'est chouette. Sur la seconde boucle, je commence à me sentir mieux et accélère. Sûrement un peu tard. Je sors de l'eau dans le dernier quart, habituel pour moi mais moins catastrophique que certaines courses.

 

Sortie du parc à vélo, c'est mon moment. Je lance fort pour commencer à doubler. Dans le long faux plat qui nous emmène jusqu'au pied du col du Grand Serre, je resterais en position aéro. Montée du col du Grand Serre sur un bon tempo mais en gardant une marge. J'hausse un peu le ton en arrivant en haut comme je sais qu'on pourra récupérer dans la descente. Je profite de la descente pour bien m'alimenter, prendre les premiers ravito à la volée. Le col d'Ornon vient ensuite et il est traître : il s'apparente à un long faux plat. On se demande quand ça va commencer. A ce jeu du chat et de la souris, j'ai fait le choix de rester sur un bon braquet en position aéro. Je me relève à 5km du sommet pour récupérer un peu car cette fois-ci la descente sera plus courte et rythmée. Que du Bonheur dans la descente vers Bourg d'Oisan : freinages et relances. Je remet une dernière fois du braquet dans la vallée pour ne pas me faire surprendre au pied de l'Alpe d'Huez. Je l'aborde motivé mais prudent, le départ est vraiment raide. Je prévois d'accélérer dans la seconde moitié mais je paye mon euphorie depuis le début du vélo, un petit coup de moins bien et je met tout à gauche, ou presque. Il faudra encore courir.

 

C'est parti pour 3 tours de course à pied. je n'ai pas fait la reconnaissance, je ne sais donc pas trop à quoi m'attendre. aïe. c'est pas du tout ça. c'est pénible de courir à 2000m, il y a de belles côtes. Les descentes ne permettent pas de récupérer tant que ça. ça explose les genoux car on doit se freiner. Je n'arrive pas à relancer. J'ai l'impression d'être à l'arrêt. C'est un mauvais moment à passer. Alors que j'envisage de marcher, Patrick ne fait que m'encourager. Je repense alors à tout le boulot fait pour en arriver là. J'arrête de me plaindre et profite de mon second tour pour accrocher ceux qui en termine. Les regards, les encouragements du public feront le reste. Je débranche le cerveau sur le dernier tour pour finir à bloc. Je franchi la ligne soulagé et heureux d'avoir réaliser une course pleine.

 

J'en repars encore plus motivé pour continuer à faire des efforts en natation pour que mon premier ironman soit une fête, puisque j'ai pris la décision (depuis un petit moment déjà) de participer à Embrun l'année prochaine. Je recommande cette course à tout ceux qui veulent vivre un triathlon en montagne, l'organisation est au top. Je remercie une nouvelle fois Rodolphe pour m'avoir emmené jusqu'ici. Son coaching m'a permis d'arriver dans les meilleurs conditions. On fait vraiment un sport génial !
Loïc

 


Autre news:
24/11/2017 : Assemblée Générale
19/11/2017 : Musca'day Trail
17/11/2017 : Class Triathlon CD44
06/11/2017 : Trail des Templiers
03/11/2017 : SwimRun de Royan
02/11/2017 : Raid multisport Annecy
01/11/2017 : Résultats La Virée des Puces
31/10/2017 : Trail Urbain Nantais
29/10/2017 : Trail de Mauves 14 km
29/10/2017 : 2 Duathlons à la Chaussaire


» Consulter les archives

RSS