Site officiel du Triathlon Club Nantais

15/07/2015

Altriman

posté à 08h54 dans "Résultats"

 

L'Altriman, objectif club TCN de 2011, est sans doute le format XXL le plus difficile sur le sol français depuis sa création en 2009. Damien BOIX qui en était à sa 6ème participation cette année (et autant de fois finisher !) nous raconte sa course qui cette fois-ci a été empiétée sur la partie natation à cause d'un brouillard soudain...

 

Emmanuel CAVELLEC de son côté était au départ du Half Altriman, voici leur résultat :

 

Altriman - 2km CAP/200km/42km - 182 finishers sur 250 inscrits
Clt Noms Equipe CAP1 T1 Vélo T2 CAP2 TOTAL
1 NIKOLOPOULOS Alexander TV BAD ORB 0:08:12 0:00:45 7:10:42 0:02:43 3:49:27 11:11:50,0
122 BOIX Damien TRIATHLON CLUB NANTAIS 0:13:04 0:03:37 9:54:29 0:02:59 5:34:02 15:48:10,5
                 
Half Altriman - 1,9km/92km/21km - 316 finishers sur 350 inscrits
Clt Noms Equipe NAT T1 VELO T2 CAP TOTAL
1 MERINO ALAMINOS Erik CN REUS PLOMS 0:21:16 0:01:16 3:00:13 0:00:56 1:31:47 4:55:28,8
162 CAVELLEC Emmanuel TRIATHLON CLUB NANTAIS 0:29:19 0:03:41 3:59:10 0:02:29 2:12:25 6:48:00,2

 

Voici le debrief de course de Damien, alias "La Tortue" :

 

"A l'Altriman, que j'ai bouclé samedi dernier pour la 6ème fois en 6 participations sur 7 éditions, le scénario n'est jamais écrit à l'avance. En montagne, la météo étant toujours incertaine. Samedi matin pourtant, à 5h30 au départ, tout annonçait une édition idéale : ciel limpide et magnifiquement étoilé, température de l'air et de l'eau parfaite. Les autres années, à 1500 m d'altitude, on a toujours froid au départ et en sortant de l'eau. Et avec une eau à 18°C, c'était vraiment génial. Mais tout cela était sans compter sans le brouillard local que l'on appelle le Carcanet. Alors que nous étions en plein milieu de lac, sur le retour de la première boucle, à 500m de la rive environ, il est monté de la vallée de l'Aude poussé par une petite tramontane et il a envahit tout le lac en quelques minutes, rendant toute orientation impossible car on y voyait pas à 10m. Une fois que tous les concurents eurent péniblement regagné les berges (aux 4 coins du lac) et regagné le parc à vélo, il a fallu compter tout le monde plusieurs fois pour s'assurer que tout le monde était bien là et la natation a été annulé car il était impossible de repartir. Après un léger flottement bien compréhensible, Benoit, le formidable organisateur a décidé de nous faire faire un petit tour de CAP de 2 km autour du parc à vélo afin d'étirer un peu le peloton et d'éviter un départ en masse qui aurait été bien dangereux car la petite route qui relie le parc à vélo à la route départementale est étroite et défoncée.

 

Une fois sur le vélo, la féérie et la beauté du parcours ont encore fait des miracles sur mes vieilles jambes qui ont réussi à me ramener à mon point de départ, avec beaucoup de petites routes de montagnes étroites et sinueuse, avec 8 ascensions de cols, 200km et 4700 m de D+. Cet Altriman est assurément, le parcours vélo IM le plus difficile que je connaisse, bien plus difficile que l'Embrunman ou le Norseman par exemple. Mais je vous assure que ceux qui viennent faire ce parcours ne le regrettent pas malgré la difficulté, tellement les paysages sont fantastiques. Comme dit le dicton local : "l'Altriman, si on y survit, on y revient !!!" Les barrières horaires sont assez larges, et il n'y a pas besoin d'être superman pour boucler le parcours vélo dans les temps (13h de max pour nat+vélo).

 

Pour le marathon, la température était idéale, ni trop chaud, ni trop foid ! Le parcours CAP est aussi très exigeant avec 4 côtes dont 1 très longue et bien pentue. En plus il se court entre 1500 et 1800 m d’altitude avec un D+ total de 600 m et un D- de 500m (il y a plus de montée que de descente car l'arrivée est jugée plus haut que le parc à vélo). Samedi, j’avais les après-skis au pied après le vélo, incapable de lever les genoux, et j'ai donc bouclé tranquillement en gérant du mieux possible les temps faibles et les temps forts. Ainsi, 2015 sera un de mes plus mauvais temps et de loin mon plus mauvais classement, mais restera malgré tout un grand souvenir, comme toutes les éditions d'ailleurs ! Mais les années passent et cela devient de plus en plus difficile d'arriver sur cette course sans préparation spécifique montagne (la côte de Champtoceau ou le "petit Tourmalet" à La Paquelais, c'est bien joli, mais ça ne prépare pas trop à une ascension comme le port de Palhière où il faut pouvoir mouliner pendant plus d'1 heure !!)

 

Pour conclure, je vous dirais, comme tous les ans : "Venez aux Angles, en Capcir, participer au festival du triathlon". Je vous promets que vous ne le regrettez pas. C'est tous les ans le week-end qui précède la 14 juillet. Il y a tous les formats de course, du sprint à l'IM. Si vous ne me croyez pas et me prenez pour un grand maboul, demandez à Emmanuel notre trésorier préféré qui a fait le half IM samedi aussi, il vous confirmera mes dires, j'en suis presque sur !

 

Bien Amicalement,
La Tortue"

SP

 


Autre news:
19/11/2017 : Musca'day Trail
17/11/2017 : Class Triathlon CD44
06/11/2017 : Trail des Templiers
03/11/2017 : SwimRun de Royan
02/11/2017 : Raid multisport Annecy
01/11/2017 : Résultats La Virée des Puces
31/10/2017 : Trail Urbain Nantais
29/10/2017 : Trail de Mauves 14 km
29/10/2017 : 2 Duathlons à la Chaussaire
25/10/2017 : 10 km de Cholet - Semi du Bois de Vincennes


» Consulter les archives

RSS