Site officiel du Triathlon Club Nantais

30/06/2015

IronMan de Nice : Retour de course de Pascal...

posté à 20h43 dans "Les athlètes du club"

Après les chronos, voici le debrief de course vu par Pascal FOURRIER, le plus expérimenté de nos 3 finishers et accessoirement devant au classement final après une belle passe d'armes avec Johan et Hugo :

 

Les forces en présence du TCN : deux néophytes Johan et Nicolas plus un affranchi, moi-même avec 2 courses dont Nice 2013. Avantage de l’expérience, car je connais le parcours vélo et visualise le niveau de « pénibilité » du marathon qui n’a rien d’une « promenade ».

 

Grosse préparation. Après les inévitables pépins physiques, la répétition austère de l’entrainement, les jours de pluie… arrive comme une délivrance le premier tour de chauffe fait ensemble au half des Sables (lutte fraternelle féroce) puis enfin, le jour J.

 

Nice, cadre idyllique, mer bleue et soleil qui tape. Un peu trop peut-être !!

La veille de course est déjà la course. Chacun sent instinctivement qu’il va devoir « donner » plus de 10h d’efforts. La pression monte, le sommeil s’altère…

5H du matin, parc à vélo. Le jour se lève superbe, les bouées sont à perte de vue. Les 2 780 bonnets bleus fixent la mer.

 

6h30 Johan et moi partons ensemble ; ça frotte tout le long des 3.8km de nat.

Je sors en tête de l’eau mais Johan est le premier sur le vélo. C’est parti pour les 180 km de l’arrière-pays niçois pas mal vallonné ! Rapidement la chaleur s’installe. A 10h au sommet du col de l’Ecre, altitude 1118m, il fait déjà 28 degré. Nice en contrebas est plongée dans une brume de chaleur. Le parcours est technique, Hugo me dépasse en trombe au 130km en virtuose de la descente.

13h30, retour sur Nice,  grosse chaleur sur la Promenade, les organismes sont déjà plombés ! J’arrive le dernier mais pars en deuxième car Hugo fait une transition lente ! Johan est 5mn devant. Place au marathon, où chacun va connaitre la « solitude » d’un effort usant face à la mer et aux plagistes. Seule sa capacité à mener sa meilleure allure du jour dans un contexte caniculaire (34 degrés) permet d’aller au bout. Boire, s’alimenter, courir au mental, s’économiser…  autant de choses qui s’apprennent. Je souffre dur mais reprend Johan à mi-parcours et l’encourage à persévérer.

La fin est une délivrance. On comprend mieux, ligne d’arrivée franchie, la fierté d’être finisher. L’Ironman reste une course « hors norme » !!

Pascal Fourrier

 

Post scriptum : au scratch, je fais 251ème, Johan 322ème et Hugo 469ème ; mais je parie que ces déjà affranchis repartent forts de leur nouvelle expérience !

 

SP

 


Autre news:
24/11/2017 : Assemblée Générale
19/11/2017 : Musca'day Trail
17/11/2017 : Class Triathlon CD44
06/11/2017 : Trail des Templiers
03/11/2017 : SwimRun de Royan
02/11/2017 : Raid multisport Annecy
01/11/2017 : Résultats La Virée des Puces
31/10/2017 : Trail Urbain Nantais
29/10/2017 : Trail de Mauves 14 km
29/10/2017 : 2 Duathlons à la Chaussaire


» Consulter les archives

RSS